Mode

Didier Fabian

Professeur de cours techniques, styliste

 

Raconte-nous des choses à propos de toi ?

Je m’appelle Fabian Didier, j’ai 36 ans. Je suis originaire et réside dans la région montoise, passionné de mode depuis toujours mais également de musique, je suis DJ depuis deux ans avant tout pour mon plaisir et me produit de temps à autre dans des soirées et festivals. J’ai également entamé en septembre une formation en horaires décalés afin d’étudier la pâtisserie à Saint-Ghislain, toujours pour mon propre plaisir et celui de mes amis…. La mode restant ma principale passion, je développe également actuellement une collection «couture» qui sera commercialisée pour l’hiver 2018.

Quelle est ton expérience ?

J’ai obtenu mon diplôme de styliste modéliste à L’ESA Saint-Luc de Tournai en 2001. J’ai ensuite commencé à travailler dans la grande distribution afin de gagner un peu d’argent pour me constituer un atelier, il était assez difficile à l’époque pour moi de trouver du travail comme styliste comme bien souvent. Après 2 ans, j’avais un petit atelier dans le centre ville de Mons et j’ai commencé à travailler pour des particuliers et en parallèle, commencé ma première collection que j’ai commercialisé dans un point de vente situé sous mon atelier. J’ai ensuite eu l’occasion en 2007 de travailler comme sous-traitant pour les Maisons Natan et Dries Van Noten pour lesquelles j’effectuais des patronages et des prototypes. Depuis, je développe toujours des collections et travaille pour différents stylistes indépendants.

Comment en es-tu arrivé à travailler à Saint-Luc ?

Des suites du départ d’une de mes professeurs de l’époque où j’étais étudiant, j’ai participé à une commission de recrutement visant à la remplacer et j’ai été retenu comme professeur pour prendre en charge les cours de techniques. J’ai toujours gardé des relations privilégiées avec mes anciens professeurs d’atelier et j’ai toujours été présents aux jurys qui ont suivi le mien ainsi qu’aux Portes Ouvertes….. Ceci a sans doute aidé aussi ainsi que mes expériences professionnelles.

Qu’aimes-tu le plus dans ton job ?

Sans conteste, je dirais qu’il s’agit de la transmission, de la diversité que peut offrir ce métier. Mis à part l’apprentissage de base, chaque projet d’étudiant me projette dans un univers différent avec des préoccupations particulières. Et puis, c’est une grande fierté à l’aboutissement d’un cycle d’avoir pu contribuer au lancement professionnel de quelqu’un et d’avoir pu le mener jusqu’à la concrétisation de ce qui est généralement le rêve de nos étudiants. Que préfères-tu à Saint-Luc ? Mis à part les éléments développés ci-dessus, il est indéniable que Saint-Luc se situe sur un site idyllique pour travailler.

Quelle est ta plus grande source d’inspiration ?

Je puise souvent mon inspiration dans l’art contemporain, je fréquente beaucoup les musées, les expositions….J’aime aussi beaucoup m’inspirer de ce que je vis et vois la nuit, ça a toujours été un moment privilégié pour moi. Que ce soit par le rêve dans mon sommeil ou mes expériences de clubeur noctambule, la nuit est un moment où l’on rencontre des personnages incroyables, où en principe on est exempt d’obligations, où tout simplement on est et se sent libre, c’est cette liberté d’être qui pour moi est la plus grande richesse qui alimente mon travail de créateur et de DJ .

Quels sont les conseils que tu donnerais aux nouveaux étudiants ?

Sans hésiter, je leur dirais de ne jamais oublier ce pourquoi ils veulent faire ce métier, de ne jamais oublier de rêver, peu importe le contexte économique dans lequel on est, sans écouter ce qu’on peut dire ou médire des métiers artistiques…..de ne jamais oublier de rêver car on arrive toujours aux objectifs que l’on s’est fixé, j’en suis une des preuves.