Graphisme

programmes des cours :

 

Yannick Carlier

Professeur d’atelier, plasticien

 

Raconte-nous des choses à propos de toi

Être reconnaissant des personnes de ma vie, des bonnes comme des mauvaises, celles du passé comme celles du présent. Elles ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

Quelle est ton expérience ?

Plasticien. Depuis 1983 développe différentes démarches en association avec des galeries et institutions artistiques en Belgique et à l’étranger. Concepteur Art et Média. Depuis 2001 crée une compagnie événementielle. Celle-ci développe des démarches et happenings artistiques liés aux entreprises et aux institutions européennes. Scénographe théâtral et urbain depuis 1990 Coaching théâtral depuis 1985.

Comment en es-tu venu à travailler à Saint-Luc ?

En 1989, suite à l’envoi d’un dossier professionnel, je fus contacté pour reprendre un cours de création dans les 6 sections. Challenge qui me permettra de développer, d’expérimenter des approches pédagogiques variées. Une vraie découverte.

Qu’aimes-tu le plus dans ton travail ?

Le laboratoire créatif, ces situations quotidiennes qui permettent de voir ces jeunes créateurs en herbe éclore et prendre leur place de plus en plus, jusqu’à nous échapper.

Que préfères-tu à Saint-Luc ?

Grâce sa structure mobile et restreinte, la proximité étudiants et professeurs est présente, ce qui nous permet de bien découvrir et de suivre leur progression et leur devenir.

Qui ou quelle est ta plus grande source d’inspiration ?

Actuellement, vis-à-vis des cours, ce sont des courants graphiques actuels mixant des outils passant par la main « le sensible » et des applications contemporaines de conception. S’ouvrant ainsi des créateurs concepteurs plus complets. Allant du design graphique en passant par l’édition, l’habillage urbain, la conception visuelle, …

Quels sont les conseils que tu donnerais aux nouveaux étudiants ?

« Si tu ne prends pas le temps de créer la vie que tu désires tu seras forcé de passer beaucoup de temps à vivre une vie que tu ne veux pas ».