Mode

Clémence Guillerm

Ancienne étudiante de l’ESA Saint-Luc Tournai

 

Parle-nous de ton travail/que fais-tu en ce moment ?

Je suis actuellement assistante styliste photo dans un magazine de mode. Concrètement, ça consiste à choisir les vêtements en étroite collaboration avec les attachés de presse des marques, et à élaborer des looks en fonction de thèmes préalablement montés en fonction des tendances de la saison.

Comment avais-tu entendu parler de Saint-Luc Tournai ?

J’ai entendu parler de Saint-Luc via un ami d’ami qui y étudiait en Design.

Pourquoi avoir choisi l’option mode ?

Après avoir suivi une prépa en arts appliqués, je me suis déterminée à choisir l’option mode un peu par feeling… sans trop savoir si j’allais réussir dans ce domaine. J’aimais l’histoire de la mode, les tendances, les matériaux… mais je n’y connaissais rien en technique. J’ai été prise, j’ai foncé !

Comment décris-tu les cours ?

Je trouve les cours de Saint-Luc très variés et poussés en créativité. On aborde l’histoire, le dessin, les collages, les matériaux, la technique, et l’élaboration d’une collection au fil des années, dans une sorte d’autonomie quand même très encadrée. On y expérimente beaucoup, et on apprend à expliquer son travail, ce qui aide à avancer.

Qu’as-tu le plus aimé à Saint-Luc Tournai ?

Que l’on me pousse à bout, ou plutôt « au bout ». Comme je disais, je ne connaissais rien à la couture, et je me suis donné les moyens de concevoir la collection que j’imaginais grâce aux questionnements et aux conseils des professeurs. Le tout dans une bonne dans une très bonne ambiance, cela aide.

Qu’est-ce qui t’inspire, te motive ?

Les images. Partir d’une image et imaginer tout un monde. J’aime relever des défis. Et toutes les histoires qui s’y rattachent m’ont toujours inspirée.

Quels sont tes projets ?

Devenir styliste photo dans un magazine ! J’adore cet univers à la fois créatif et organisé. Enquêter sur les tendances et se les réapproprier. Travailler chaque détail dans la composition d’une image et la saisir.

Un conseil pour quelqu’un qui voudrait s’inscrire à cette formation ?

Se donner les moyens d’y arriver. Savoir se remettre en question.